Cancers d’enfants à Sainte-Pazanne : « Déçus » par les élus locaux, les parents interpellent Emmanuel Macron

Marie Thibaud, présidente du collectif Stop aux cancers de nos enfants, en discussion avec Lisa King, responsable régionale de Santé publique France, le 25 novembre 2019 à Sainte-Pazanne. — S.Salom-Gomis/AFP

  • Vingt-deux enfants seraient atteints de cancers depuis 2015 dans un rayon de 15 km autour de Sainte-Pazanne.
  • Les autorités sanitaires n’ont trouvé « aucune cause commune » et le collectif « Stop aux cancers de nos enfants »  privilégie, pour l’heure, l’hypothèse d’un « effet cocktail ».

« J’ai eu envie de fuir, de baisser les bras, confie Marie Thibaud. Mais, non, on ne peut pas lâcher maintenant. On le doit à nos enfants qui se battent contre maladie. » Après avoir alerté les autorités d’une multiplication de cancers pédiatriques dans le secteur de Sainte-Pazanne ( Loire-Atlantique) depuis 2015, le collectif « Stop aux cancers de nos enfants » avaient reçu un « coup de massue » en novembre dernier :  Santé publique France confirmait l’existence d’un cluster de cancers mais annonçait n’avoir trouvé « aucune cause commune » et stoppait les recherches.

Depuis, le nombre de cas recensés est passé de 20 à 22 *, répartis sur neuf communes. Et un cinquième décès s’est ajouté à la liste, affirme le collectif. « On se sent seuls. Nos enfants tombent toujours malades, il se passe quelque chose de dangereux et on ne sait toujours pas quoi. Forcément on se dit “à qui le tour ?” », se désole Marie Thibaud, maman d’un petit garçon en rémission et présidente du collectif.

« On travaille sur l’effet cocktail »

Très remonté, « Stop aux cancers de nos enfants » reproche à l’agence régionale de santé (ARS) de ne pas communiquer les analyses d’air, d’eau et de sol effectuées aux domiciles des familles et à l’école privée de Sainte-Pazanne. Il réclame aussi qu’elle dévoile la cartographie des cancers pédiatriques survenus en Loire-Atlantique. Egalement déçu par les élus locaux qui « ne bougent pas », le collectif en appelle désormais à Emmanuel Macron. « On espère une intervention au plus haut niveau de l’Etat. Il faut protéger la population », clame-t-il.

En attendant, les parents mobilisés mènent leurs propres investigations, via des laboratoires indépendants, grâce aux dons récoltés en ligne. Toxicologie des cheveux, étude de l’eau potable, de l’air intérieur, mesures de radioactivité, recensement des activités agricoles et même, bientôt, analyse génomique des enfants malades… Ils ne ferment aucune piste. « Les premiers résultats démontrent qu’il y a certainement un problème de pesticides, de perturbateurs endocriniens, de métaux lourds, de radon. On travaille sur le cumul, sur l’effet cocktail », explique Marie Thibaud. « Sainte-Pazanne semble être l’épicentre. Mais peut-être que tout ça est diffus. On veut savoir », ajoute-elle.

Inquiétude autour des éoliennes

Dernier facteur de risque suspecté : les champs électromagnétiques produits par la vingtaine d’éoliennes installées depuis cinq ans dans le secteur. Le sol granitique amplifierait leur propagation. « On n’est pas anti-éolien. Mais on fait le constat que c’est l’un des seuls éléments nouveaux sur la zone depuis 2015 », relève Thierry Pilatus, membre du collectif. Un nouveau parc éolien doit voir le jour autour de Rouans. « Il n’est pas question de laisser faire, prévient Marie Thibaud. Dans le doute, on ne peut pas ajouter du risque au risque. »

Un nouveau comité de suivi du cluster de Sainte-Pazanne, piloté par l’agence régionale de santé (ARS), doit se réunir mardi 22 septembre.

* L’agence régionale de santé (ARS) dénombre pour sa part 11 cas dans ce secteur entre 2015 et mars 2019. Soit une incidence deux fois supérieure à la moyenne nationale.

Santé

Cancers à Sainte-Pazanne : « Les enfants décédés ne ressusciteront pas, mais il faut que ça bouge pour les autres »

Nantes

Cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne : Le collectif lance une cagnotte pour financer ses propres études

0 partage

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d’importantes communautés juives

France
552,421
Cas Confirmés
Belgium
110,976
Cas Confirmés
Canada
152,717
Cas Confirmés
Switzerland
51,864
Cas Confirmés
Israel
217,899
Cas Confirmés

Dernière mise à jour

Sophie Wilmès à l’ONU: «Nous n’avons pas d’autre choix que d’unir nos forces, quitte à repenser les évidences voire à changer nos paradigmes»

« Aucun des défis communs (…) ne peut être abordé dans l’isolement. Aucun de ces problèmes complexes n’a de solutions simples », a-t-elle affirmé lors d’un...

Coronavirus: fin de quarantaine pour 15 chefs scouts après un deuxième test négatif

Les 15 chefs scouts de Nederokkerzeel (Brabant flamand), qui avaient été placés en quarantaine après la contamination par le coronavirus de l’un d’entre eux,...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’informations «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique, Geert Molenberghs, a dénoncé, samedi lors d’une conférence scientifique de...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’information «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique, Geert Molenberghs, a dénoncé, samedi lors d’une conférence scientifique de...

Etats-Unis : six choses à savoir sur Amy Coney Barrett, choisie par Donald Trump pour remplacer Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême

Donald Trump a choisi cette juge fédérale et universitaire âgée de 48 ans, "fidèle catholique" opposée au droit à l'avortement, pour remplacer la doyenne...

Coronavirus à Paris : Les gymnases finalement ouverts aux mineurs en club amateur

Coronavirus à Paris : Les gymnases finalement ouverts aux mineurs en club amateur — CanvaFinalement ils auront le droit de pousser la porte de la...

FAQ

Questions-Réponses

Qu’est-ce qu’un coronavirus ? Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez...

Quand et comment utiliser un masque ?

Quand utiliser un masque ? Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne...

En finir avec les idées reçues

FAIT ÉTABLI : Boire de l'alcool ne protège pas contre la COVID-19 et peut être dangereux Une consommation fréquente ou excessive d'alcool peut augmenter les...

Nouveau Coronavirus (2019-nCoV)

Sur ce site Web, vous trouverez des informations et des conseils de l'OMS concernant la flambée actuelle de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) qui...

Articles similaires

Coronavirus: fin de quarantaine pour 15 chefs scouts après un deuxième test négatif

Les 15 chefs scouts de Nederokkerzeel (Brabant flamand), qui avaient été placés en quarantaine...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’informations «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique,...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’information «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique,...

L' article original se trouve sur ce site