Coupe du monde 2022 : A la recherche (vaine) de la « Mbappé mania » dans les rues de Doha

De notre envoyé spécial à Doha,

Kyky, à la maison à Doha ? Dans les nombreux mois qui ont précédé la prolongation de contrat de Kylian Mbappé au PSG, propriété de Qatar Sport Investment, ce fut l’un des arguments bétons avancés par les médias spécialistes des arcanes du club parisiens : il était hors de question pour le petit émirat de laisser filer sa pépite au Real Madrid, celle-ci étant censée être la tête de pont du Qatar et de sa Coupe du monde hivernale. En arrivant à Doha, il y a une semaine, on imaginait donc voir la bouille du kid de Bondy affichée un peu partout dans la capitale.

Pourtant, de ce qu’on en avait vu jusque-là, difficile de trouver la moindre trace rappelant que l’attaquant français est une fierté locale. La seule trogne parisienne que l’on peut voir ici, c’est celle de Neymar, égérie de la Qatar National Bank, qui s’affiche un peu partout, des écrans publicitaires installés dans les rames du métro jusqu’aux buildings qui peuplent le centre-ville de Doha. On peut se demander ce qu’en pense le joueur, qu’on sait très attentif à son image. Au fond, cela lui déplaît-il vraiment d’être squeezé par son employeur, notamment après la campagne médiatique dont le Qatar a été l’objet ces derniers mois ? Pas sûr du tout.

Une anomalie quand on repense à la fierté de Nasser Al-Khelaïfi, à deux doigts de faire du hula-hoop sur l’estrade du Parc des Princes au moment de l’annonce de la prolongation du Français dans la capitale française. Pour en avoir le cœur net, on a quand même décidé de partir en expédition à la recherche de la « Mbappé mania », maillot Hechter du PSG sur le dos pour attirer le chaland et faciliter les contacts avec les hypothétiques supporteurs locaux du club français et de son numéro 7.

Neymar est l'égérie de la Qatar National Bank.
Neymar est l’égérie de la Qatar National Bank. – AYMERIC LE GALL

« Mais vous êtes où les Français ? »

Premier étonnement en sortant de la station de métro Mshereib, sorte de Châtelet-les-Halles local, les odeurs d’urine en moins et les fontaines illuminées par des projos multicolores en plus, pas le moindre signe d’un maillot parisien ou français, et donc aucun maillot de Mbappé. Autour de nous, en progressant vers le Souk Al Wakif, à la fois lieux de vie des Qataris et centre névralgique pour les supporteurs du Mondial, à quelques encablures de la célèbre corniche qui donne sur la baie de Doha, des milliers de fans de tous les pays mais pas un seul français. Et ce n’est pas une façon de parler, pas un pélo.

En tenue traditionnelle, une cigarette au bec, un Saoudien nous interpelle : « Mais vous êtes où les Français ? Il y a tous les pays représentés, regarde, la Colombie, l’Argentine, le Brésil, le Maroc, le Cameroun, mais vous ? ». On lui répond qu’on est là, nous, mais qu’effectivement ça manque clairement de maillot bleu. Mais ce n’est pas notre sujet, merci monsieur, on va poursuivre notre enquête sans concession.

Finalement, au détour d’une rue, sur qui tombe-t-on ? Sur Clément d’Antibes, son coq à la main, répondant dans un très mauvais anglais à un journaliste qatari qui doit se demander qui est ce drôle de personnage se trimballant avec le repas du soir sous le bras. On en profite pour lui poser la question de la (non) hype autour de Mbappé. Le sujet ne semble pas le passionner plus que ça et on le soupçonne même de nous répondre « he is the best player in the world ! » pour pouvoir ensuite inverser les rôles et nous braquer le micro sous le museau.

Clément d'Antibes, le plus célèbre supporter de l'équipe de France, dans les allées du Souk Waqif.
Clément d’Antibes, le plus célèbre supporter de l’équipe de France, dans les allées du Souk Waqif. – AYMERIC LE GALL

Nous voilà donc pris malgré nous dans un sujet de reportage pour la chaîne Al-Kass Sports Channel, interrogé sur l’accueil qu’on nous a réservé depuis notre arrivée. Très bon, merci monsieur, mais on a toujours un reportage à boucler et l’enquête piétine. Le confrère, que son caméraman décrit comme « une icône » parmi les journalistes qataris, finit par nous indiquer une boutique où l’on pourrait trouver une liquette de Kyky. « Je connais Nasser, je peux lui parler de toi, rigole-t-il avant de nous prévenir : « le PSG est qatari, pas français ! ».

Les Qataris fans de la Premier League et de la Liga

Quelques minutes plus tard, la chance finit par tourner. (Faux) maillot PSG de l’époque Canal+ sur les épaules, Ahmed se balade tranquillement avec un ami vêtu de la Dishdasha traditionnelle. On va enfin avoir un début de réponse. « Si Mbappé est aimé au Qatar ? Oui, bien sûr. On n’a pas dépensé 500 millions d’euros pour ne pas le soutenir ! », se marre-t-il. Mais au-delà de l’aspect financier, il en pense quoi du joueur ? Pas grand-chose comprend-on. S’il se félicite de la prolongation du joueur à Paris, c’est surtout par plaisir de « voir Florentino Perez pleurer ».

Il supporte le PSG et Mbappé parce qu’il le faut bien, c’est la propriété de l’émir quand même. Mais il ne regarde que peu de matchs de l’équipe parisienne. « PSG-OM, PSG-Lyon, c’est tout. Moi je regarde surtout la Premier League, je regarde tous les matchs. Je suis fan de Manchester United ! », s’enthousiasme-t-il (enfin). A côté, son ami, Qatari lui aussi, soutient… Manchester City. Une hérésie quand on sait que les Skyblues sont la propriété des Emirats arabes unis, ennemis historiques du Qatar et ce malgré le réchauffement diplomatique opéré entre les pays du Golfe récemment. Promis, on gardera ça pour nous mon ami.

En descendant vers la baie de Doha, trois amis qataris, Omar, Abdullah et Hussein flânent sur la corniche. Aucun n’est fan du PSG mais tous disent aimer le joueur. Quand on leur demande s’ils ont vu le match des Bleus mardi, les moues en disent long. « Mbappé a marqué deux buts, non », nous demande l’un d’eux. Raté, un seul. La prolongation du Français au PSG ? Ils la valident avant tout pour l’humiliation du Real qu’elle a engendré. Ah, oui, les trois compères sont fans du Barça.

Des réponses comme ça, on a eu des dizaines durant notre périple. Aucun vrai fan de Mbappé ni du PSG parmi les locaux. Sans aller jusqu’à dire que ça dégage une tendance, il y a tout de même un peu de ça. Il est 16 heures, le soleil n’est déjà plus très haut dans le ciel et il est temps pour nous de regagner le métro et filer à l’entraînement de l’équipe de France. En chemin, on tente un dernier coup. Posé tranquillement à la terrasse d’un café, lui aussi vêtu de la Dishdasha, un garçon d’une trentaine d’années nous répond. « Ah si, moi j’adore Mbappé, ce qu’il fait sur un terrain c’est juste incroyable ! Pour nous, en Arabie saoudite, Mbappé est une vraie star, devant Messi, Ronaldo pou Neymar ». Ha oui, petit détail qui a son importance, Ammar est Saoudien…

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d'importantes communautés juives

France
30,513,713
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Belgium
4,211,511
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Canada
3,926,613
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Switzerland
3,708,891
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Israel
4,301,609
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am

Dernière mise à jour

FAQ

Articles similaires

Emmanuel Macron aux Etats-Unis : Quatre questions avant la visite d’Etat

Emmanuel Macron arrive aux Etats-Unis dans la nuit de mardi à mercredi, heure française,...

Oui, la France est bien mauvaise élève pour les énergies renouvelables

La France va-t-elle se voir sanctionner pour son mauvais bilan en matière d’énergies renouvelables ?...

Coupe du monde 2022 : L’arbitre française Stéphanie Frappart va entrer dans l’histoire lors de Costa Rica-Allemagne

Stéphanie Frappart continue de collectionner les premières fois dans l’histoire du football. L’arbitre française...

Pour Olivier Nasti, sacré chef de l’année, c’est sa « persévérance » et « le gibier » qui ont fait la différence

La nouvelle a été officiellement annoncée lundi. Mais voilà déjà quelque temps que le...