Honte à la France dernière à suspendre son aide à l’UNRWA

Guerre Israël-Hamas : face à la polémique autour de l’Unrwa, la France suspend elle aussi son aide.

L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens est au cœur d’une polémique liée à l’attaque du 7 octobre perpétrée par le Hamas depuis la bande de Gaza. Voilà ce qui est dit, faisant mine de découvrir une situation connue de tous. La collusion avec des militants palestiniens pro-Hamas que ce soit dans les médias, dans les ONG, voire même au sein des corps diplomatiques, n’est pas nouvelle.

Parmi le corps diplomatique, l’exemple vient de la France avec son militant pro-Hamas décédé à Gaza alors qu’il travaillait pour le Quai d’Orsay.

Dans les médias, outre ceux qui travaillaient pour les agences AP et Reuters, il y a la vieille affaire avec les caméramans d’Antenne 2 et l’affaire AL-DURA avec le fameux journaliste Charles Enderlin.

Dans les ONG et la Croix-Rouge, nous avons vu leur parti pris, notamment avec les otages. 

La France soi-disant pays des droits de l’Homme, bonne dernière à réagir, alors qu’elle se prétend un phare pour les nations. Phare surtout pour venir au secours du CJI qui ose parler de génocide à Gaza, alors que le Hamas n’a que ce mot à la bouche pour les Juifs. En conséquence, nous militons pour un boycott pur et simple de la honteuse cérémonie du 7 février dont le retard est en soi une insulte faite aux Juifs, alors que la France n’a cessé de militer pour un cessez-le-feu afin d’épargner les bourreaux du peuple juif. La France, en vertu de son passé, devrait, en toute chose, avoir suffisamment honte de son passé, avant d’énoncer toute critique mensongère à l’encontre de ceux qu’elle a envoyés à la mort. La moralité d’Israël ne trouve aucune dans le monde qui lui soit comparable. Dans aucun conflit au monde, une armée met en danger ses propres soldats pour préserver des civils.

Après les États-Unis, l’Allemagne ou l’Italie… La France. Paris a annoncé ce dimanche 28 janvier son intention de suspendre tout « nouveau versement au premier semestre 2024 » à l’Unrwa, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens. L’Unrwa est au centre d’une polémique depuis l’annonce vendredi que douze de ses employés étaient suspectés d’avoir participé à l’attaque sanglante du Hamas dans le sud d’Israël le 7 octobre.

« La France n’a pas prévu de nouveau versement au premier semestre 2024 et décidera le moment venu de la conduite à tenir en lien avec les Nations unies et les principaux donateurs », dont fait partie Paris avec 60 millions d’euros versés en 2023 à l’Unrwa, affirme dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères, évoquant des accusations d’une « exceptionnelle gravité ».

La France « décidera le moment venu de la conduite à tenir en lien avec les Nations unies et les principaux donateurs, en s’assurant que toutes ses exigences de transparence et de sécurité de l’aide sont bien prises en compte », a ajouté le Quai d’Orsay.

Plusieurs employés renvoyés

Israël souhaite que l’agence de l’ONU ne joue plus aucun rôle à Gaza, a déclaré son chef de la diplomatie. Le gouvernement veut « s’assurer que l’Unrwa ne fera pas partie » de la solution dans le territoire palestinien après la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien, a indiqué Israël Katz dans un communiqué, espérant « faire cesser » toutes les activités de l’agence.

L’Unrwa, dans le viseur des autorités israéliennes depuis longtemps, s’est séparée vendredi de plusieurs employés accusés d’être impliqués dans l’attaque du 7 octobre, la plus violente de l’histoire d’Israël.

L’Unrwa avait auparavant annoncé vendredi avoir reçu des informations de la part d’Israël sur « l’implication supposée de plusieurs de ses employés » dans l’attaque. « Pour protéger les capacités de l’agence à délivrer de l’aide humanitaire, j’ai décidé de résilier immédiatement les contrats de ces membres du personnel et d’ouvrir une enquête », selon le chef de l’agence, Philippe Lazzarini, dans un communiqué. « Tout employé qui a été impliqué dans des actes de terrorisme devra en répondre, y compris à travers des poursuites judiciaires ».

Le Hamas appelle à ne « pas céder aux menaces et au chantage »

Le Hamas a dénoncé samedi les « menaces et le chantage » d’Israël à l’encontre des agences de l’ONU, après des accusations selon lesquelles des employés de l’agence pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) auraient participé à l’attaque du Hamas le 7 octobre.

« Nous demandons aux Nations unies et organisations internationales de ne pas céder aux menaces et au chantage » d’Israël, a ajouté le mouvement islamiste palestinien dans un communiqué, alors que plusieurs pays dont les États-Unis ont suspendu leur financement de l’Unrwa.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a de son côté exigé un « examen interne profond des activités du Hamas et d’autres organisations terroristes » au sein de l’Unrwa.

Maintenant, c’est à l’OMS d’être écarté de Gaza, et d’ailleurs notamment pour son immense responsabilité dans le covid. Mais cela est un autre scandale.

JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d’office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d'importantes communautés juives

France
39,903,419
Cas Confirmés
Updated on April 18, 2023 12:02 am
Belgium
4,786,803
Cas Confirmés
Updated on April 18, 2023 12:02 am
Canada
4,641,301
Cas Confirmés
Updated on April 18, 2023 12:02 am
Switzerland
4,400,218
Cas Confirmés
Updated on April 18, 2023 12:02 am
Israel
4,818,657
Cas Confirmés
Updated on April 18, 2023 12:02 am

Dernière mise à jour

FAQ

Articles similaires

Lessive et PQ à – 40, – 60, – 80 % … C’est quoi toutes ces promos chocs en ce moment ?

Alerte (très) bon plan. En vous baladant dans votre supermarché préféré ces derniers jours,...

Réseaux sociaux : Sur Instagram, la trop forte présence des doulas et la pratique des « bébés lotus »

Sur Instagram, plusieurs photos de bébés défilent sur notre feed, entre plusieurs vidéos d’animaux...

LVMH : Attac déploie une banderole sur le futur hôtel Vuitton

Du militantisme à coup de baudrier. Attac a réussi samedi une action périlleuse visant...

Guerre en Ukraine : Le corps de Navalny remis à sa mère, nouveau soutien financier pour Kiev

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait...