L’avenir de l’armée de l’air israélienne à 10, 20 ans?

Alors qu’Israël n’en est peut-être pas encore tout à fait là, tout le monde du renseignement visuel et par signaux (VISINT / SIGNINT) et une gamme d’autres techniques de collecte de renseignements ont déjà été repris par des drones. Et contrairement aux avions qui ont un nombre limité d’heures où ils peuvent rester en vol, les véhicules aériens sans pilote peuvent rester actifs pendant des heures sans se soucier de la sécurité des pilotes. Les drones pilotés par l’IAF peuvent être déployés dans un large éventail de missions, allant de la surveillance de cibles dans les pays ennemis à la traque de contrebande d’armes jusqu’à – selon des sources étrangères – détruire des cibles ennemies représentant une menace imminente pour le front intérieur.

Il y a des dizaines de drones dans les hangars de l’IAF à travers le pays, des drones DJI commerciaux aux Skylarks (qui sont connus pour s’être écrasés à Gaza ou dans le nord) en passant par le plus grand Shoval, connu dans le monde entier sous le nom de Heron. Le Shoval peut voler pendant 45 heures à la fois jusqu’à 35 000 pieds (10 668 m). Avec une portée opérationnelle limitée uniquement par la disponibilité du carburant, l’avion télépiloté a une portée opérationnelle de plus de 1000 km, des missions de reconnaissance en vol et de soutien au combat.

Équipé de liaisons de données satellitaires et de capteurs infrarouges électro-optiques, le Heron 1 est capable de fournir différents types de services de reconnaissance aux forces terrestres. Il peut également traquer les explosifs aériens.

Selon des rapports étrangers, le Shoval est également capable de détruire des cibles ennemies avec ses systèmes d’armes. Ses grands capteurs plus avancés fournissent également au Shoval une capacité révolutionnaire pour faire du sur-place, permettant à Israël de recueillir des renseignements sur une cible spécifique à des dizaines de kilomètres de distance.

Tsahal et IAF ont internalisé le potentiel illimité et la tendance croissante à utiliser des aéronefs sans pilote. Les petits drones et quadricoptères de fabrication israélienne recueillent des renseignements de haute précision 24 heures sur 24, volant des milliers d’heures. L’utilisation de drones et de quadricoptères plus petits augmentera probablement dans les années à venir pour les missions de reconnaissance et de combat.

«C’est une tendance mondiale», a noté la source.

Abordant le sujet des essaims de drones, il a expliqué que la capacité de communiquer avec un essaim «montre simplement la maturité de la technologie, qui permet la communication et l’interopérabilité». Et s’il y a eu des utilisations civiles d’essaims de drones et d’exercices par les marines iranienne et américaine, rien ne s’est concrétisé du côté militaire.

Faisant référence au concept d’essaims de drones, une autre source de haut niveau a déclaré que de telles attaques par «des véhicules aériens moins chers et plus petits peuvent causer autant de dégâts, voire plus de dégâts, qu’un F-35» ou d’autres avions de combat qui opèrent dans diverses formations pour mener des missions.

Mais l’IAF comprend les menaces posées par les drones et les essaims de drones, opérant avec la conviction qu’une attaque comme celle perpétrée contre Aramco en Arabie saoudite en septembre est également pertinente pour Israël. Le Hamas et le Hezbollah ont déjà utilisé des drones contre des cibles de Tsahal et Israël a développé des concepts et des plates-formes défensives pour les identifier et les éliminer avant qu’ils ne puissent mener des attaques contre des troupes ou des civils.

Les drones jouant un rôle de plus en plus central, le commandant de l’IAF, le major-général. Amikam Norkin a déclaré récemment qu’il ne serait pas surpris si un jour l’armée de l’air était dirigée par un général qui gravirait les échelons grâce aux unités de drones.

«Ce sont des changements qui prennent du temps», a-t-il ajouté.

Selon une source de la défense, il n’est «pas impossible que le futur chef de l’IAF puisse provenir d’une unité de drones. Vous ne savez pas vraiment qui fait voler quoi. Peu importe d’où vous venez ou qui vous êtes – un opérateur de drone, un pilote de combat ou un navigateur. Si vous comprenez la situation dans son ensemble et que vous pouvez générer la puissance nécessaire à l’IAF, alors cette route est pavée pour vous.

L'un des nombreux drones de l'arsenal de l'IAF. (Crédit: Unité du porte-parole de la FID)L’un des nombreux drones de l’arsenal de l’IAF. (Crédit: Unité du porte-parole de Tsahal)

L’AVANCE de l’armée de l’air et des missiles à longue portée ont rendu les guerres très différentes, a déclaré une source de haut niveau de la défense au Magazine, ajoutant que la portée des systèmes et des armes donne à l’IAF la capacité d’atteindre des endroits et des cibles qu’il n’était pas possible d’atteindre auparavant. Et non seulement, ils peuvent atteindre des destinations éloignées des frontières d’Israël, mais ils peuvent également continuer leur mission lorsque l’ennemi tente d’empêcher les avions de l’IAF de frapper leurs cibles.

Grâce à la domination du spectre fournie par la famille de bombes intelligentes Rafael Advanced Defense Systems Spice, l’IAF peut effectuer des frappes de précision dans un environnement complètement brouillé, à partir d’une distance de sécurité en utilisant des munitions basées sur l’IA et fondées sur des capacités électro-optiques passives. Selon Weiss, Israël a la capacité de mener des frappes avec de faibles dommages collatéraux depuis des années, et des munitions comme Spike et Spice «ont la capacité de prévoir de faibles dommages collatéraux avec le type d’ogive utilisée et sa précision.

Weiss a expliqué que Rafael fournit des armes avancées aux jets de l’IAF qui peuvent effectuer des frappes de précision «lorsque toute l’arène est bloquée» et qu’il n’y a pas de signaux GPS.

«Nous avons beaucoup d’outils dans la boîte pour que l’IAF élimine des objectifs», a-t-il déclaré.

Mais il ne s’agit pas seulement d’éliminer les cibles ennemies. L’IAF est également chargée de défendre le ciel d’Israël contre les attaques de roquettes et de missiles. Israël dispose d’un parapluie protecteur complet capable de contrer les menaces croissantes de missiles de ses ennemis, et améliore continuellement la technologie derrière les systèmes anti-missiles du pays.

Le Dôme de Fer est conçu pour abattre des roquettes à courte portée, le système Arrow (Arrow-2 et Arrow-3) intercepte les missiles balistiques en dehors de l’atmosphère terrestre, et le système de défense antimissile Fronde de David nouvellement opérationnel est conçu pour intercepter les missiles balistiques tactiques, des roquettes à moyenne et longue portée, ainsi que des missiles de croisière tirés à des distances de 40 à 300 km.

Israël dispose également de trois batteries du système Patriot ainsi que du missile naval sol-air à longue portée Barak-8ER (LRSAM) conçu pour défendre les navires contre une myriade de menaces aéroportées à courte et longue portée comme les missiles entrants, les avions et drones à basse ou haute altitude. Il a également vu sa portée étendue pour intercepter les missiles de croisière.

Mais ce n’est pas tout.

L’IAF veut encore plus de systèmes pour abattre les missiles ennemis et cette année, le ministère de la Défense a annoncé qu’il travaillait depuis dix ans au développement de lasers pour intercepter une variété de menaces aériennes, y compris contre les roquettes et les missiles guidés antichar. .

Alors que la plupart des développements au fil des ans – à la fois en Israël et à l’étranger – ont été inefficaces, des réalisations importantes ont été accomplies au cours de la dernière année et demie grâce à une collaboration entre le ministère et des sociétés de défense comme Rafael et Elbit Systems, ainsi que des institutions universitaires.

Une source de haut niveau de la défense a déclaré au Magazine que ces armes sont «beaucoup moins chères» et «moins inutiles» (une fois tirées) que les autres missiles utilisés par l’armée de l’air.

«Les armes d’aujourd’hui sont cinétiques. Lorsque nous voulons détruire une cible, nous envoyons un missile et nous pensons que de telles armes deviennent inutiles. Les armes à énergie, comme les lasers qui peuvent encore détruire des cibles, sont beaucoup moins chères », a-t-il déclaré. Bien que l’on ne sache pas quand un tel système sera opérationnel, la source pense que la technologie sur laquelle Israël travaille actuellement permettra d’utiliser le système dans quelques années seulement.

«Elbit est un leader mondial des systèmes laser», a déclaré Elad Aharonson, directeur général de la division ISTAR d’Elbit, ajoutant que la société «travaille maintenant à la fabrication d’un laser aéroporté de haute puissance afin d’abattre des cibles aériennes ennemies». Et même si cela prendra plusieurs années, «nous pensons que les armes laser sont très efficaces et efficientes».

Néanmoins, a déclaré Aharonson, «il y a un problème pour le moment: il ne peut pas traverser les nuages ​​et nous pensons donc que nous devons le placer au-dessus des nuages», sur des avions pour lui donner une portée accrue et, éventuellement, sur des satellites.

«Peu importe que ce soit sur un drone ou un avion, ces systèmes pourront atteindre des cibles», a-t-il déclaré.

ISRAELI F-16 prend son envol. (Crédit: Unité du porte-parole de la FID)Un F-16 prend son envol. (Crédit: Unité du porte-parole de la FID)

AVEC l’évolution de Tsahal vers une armée plus multidimensionnelle axée sur l’interopérabilité des forces, Rafael et d’autres sociétés de défense israéliennes sont à l’avant-garde pour fournir à Tsahal et à l’IAF une technologie de pointe.

Avec des cibles sensibles au facteur temps intégrées profondément dans les zones urbaines, l’IAF comprend que les manœuvres multidimensionnelles s’accompagnent d’une puissance aérienne qui éliminera les cibles ennemies avant l’arrivée des soldats au sol.

La force multidimensionnelle que Kochavi envisage n’est pas si lointaine avant de parvenir à devenir opérationnelle. Le ministère de la Défense a déjà acquis le système Fire Weaver (Tisseur de feu) de Rafael, qui connecte les capteurs et le personnel, créant ainsi un «espace de combat numérisé» qui réduit les temps d’engagement avec les cibles et augmente les performances opérationnelles. Fire Weaver cartographie les emplacements, les points d’intérêt, le personnel ami et les cibles ennemies. Toutes les troupes, du soldat au sol au pilote dans les airs, sont connectées, regardant exactement les mêmes cibles, et sont aidées par l’IA, qui peut analyser toutes les informations en temps réel pour hiérarchiser l’allocation des tirs.

Fournir ces «capacités réseaucentriques” au guerrier est une solution qui peut être placée sur toutes les plates-formes et connecter des milliers d’utilisateurs sur un seul réseau», a déclaré Weiss. «Il s’agit d’une application flexible qui connecte tout le monde et permet à chacun de savoir où se trouve tout le monde et de partager des données comme jamais auparavant. C’est une révolution. »

Non seulement c’est une révolution, mais c’est efficace et dévastateur – exactement ce que le chef d’état-major veut pour ses militaires.

Tandis que l’armée israélienne peut être considérée comme l’une des plus fortes du Moyen-Orient, l’armée israélienne sait que le fossé entre elle et ses ennemis se resserre rapidement. Bien qu’Israël soit confronté à une crise économique profonde à la suite de la pandémie de coronavirus en cours, l’armée israélienne et son fer de lance, l’IAF, savent qu’elle doit profiter de cette opportunité stratégique pour garder une longueur d’avance sur l’ennemi.

Avec la fermeture d’un escadron à la base aérienne de Ramat David et l’immobilisation d’hélicoptères et de ravitailleurs vieillissants, l’IAF sait qu’elle doit se doter de suffisamment de dispositifs nouveaux et avancés pour faire le travail.

L’IAF a un rôle important à jouer dans la défense de l’Etat juif. Il doit causer suffisamment de dégâts à l’ennemi pour maintenir la dissuasion en place et défendre le ciel du pays contre des menaces dangereuses dont la portée ne cesse de croître.

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d’importantes communautés juives

France
228,576
Cas Confirmés
Belgium
71,158
Cas Confirmés
Canada
120,033
Cas Confirmés
Switzerland
35,927
Cas Confirmés
Israel
77,919
Cas Confirmés

Dernière mise à jour

Explosions à Beyrouth : au moins 16 fonctionnaires du port placés en détention dans le cadre de l'enquête

Leur identité et les accusations dont ils font l'objet n'ont pas été précisés. Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth et des autorités douanières...

Coronavirus : 30.312 personnes décédées en France, forte hausse des contaminations

Un centre de dépistage du coronavirus à Laval, en Mayenne. — Mathieu Pattier/SIPALe nombre de personnes diagnostiquées positives au nouveau coronavirus​ a augmenté de...

Maurice : des hydrocarbures s'écoulent d'un navire échoué depuis fin juillet

Le bateau transportait 200 tonnes de diesel et 3 800 tonnes d'huile lourde, selon la presse locale. Le gouvernement local s'est tourné vers les autorités françaises de...

Coronavirus: la Flandre apparaît en orange foncé sur la carte épidémiologique européenne du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies

Actualité Coronavirus Publié le jeudi 6 Août 2020 à 21h20Par Sudinfo avec Belga La Flandre apparaît désormais en orange foncé sur la carte épidémiologique européenne du Centre...

Coronavirus: le Royaume-Uni impose une quarantaine aux voyageurs en provenance de Belgique!

Actualité Coronavirus Publié le jeudi 6 Août 2020 à 21h18 Les voyageurs qui arrivent de Belgique au Royaume-Uni devront se mettre en quarantaine, annonce la BBC. Les Belges...

Twitter va étiqueter les médias affiliés à des Etats et réduire leur portée sur le réseau

Twitter inclura également dans cette nouvelle règle les rédacteurs en chef et journalistes proéminents des médias visés. Twitter va signaler et réduire la portée des...

FAQ

Questions-Réponses

Qu’est-ce qu’un coronavirus ? Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez...

Quand et comment utiliser un masque ?

Quand utiliser un masque ? Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne...

En finir avec les idées reçues

FAIT ÉTABLI : Boire de l'alcool ne protège pas contre la COVID-19 et peut être dangereux Une consommation fréquente ou excessive d'alcool peut augmenter les...

Nouveau Coronavirus (2019-nCoV)

Sur ce site Web, vous trouverez des informations et des conseils de l'OMS concernant la flambée actuelle de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) qui...

Articles similaires

Explosions à Beyrouth : au moins 16 fonctionnaires du port placés en détention dans le cadre de l'enquête

Leur identité et les accusations dont ils font l'objet n'ont pas été précisés. Au moins...

Coronavirus : 30.312 personnes décédées en France, forte hausse des contaminations

Un centre de dépistage du coronavirus à Laval, en Mayenne. — Mathieu Pattier/SIPALe nombre...

Maurice : des hydrocarbures s'écoulent d'un navire échoué depuis fin juillet

Le bateau transportait 200 tonnes de diesel et 3 800 tonnes d'huile lourde, selon la...

Coronavirus: la Flandre apparaît en orange foncé sur la carte épidémiologique européenne du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies

Actualité Coronavirus Publié le jeudi 6 Août 2020 à 21h20Par Sudinfo avec Belga La Flandre apparaît désormais...

L' article original se trouve sur ce site