Le coronavirus tue plus de jeunes au Brésil

Dans ce pays de 210 millions d’habitants, bien plus jeunes qu’en Europe, 69% des personnes décédées du Covid-19, avaient plus de 60 ans, contre 95% en Espagne ou en Italie, selon les derniers bilans officiels. Cette différence s’explique tout d’abord par la pyramide des âges: 13,6% des Brésiliens seulement ont plus de 60 ans, contre 25% en Espagne et 28% en Italie. Mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte.

«Comme notre population est plus jeune, c’est normal que le pourcentage de morts soit plus élevé chez les moins de 60 ans, mais c’est aussi dû au fait que ces jeunes adultes respectent moins les mesures de confinement», explique à l’AFP Mauro Sanchez, épidémiologiste de l’Université de Brasilia.

Relâchement du confinement

Le taux de confinement, mesuré à partir du signal des téléphones mobiles, est en baisse constante depuis un mois, alors que le président d’extrême droite Jair Bolsonaro, coronasceptique, ne cesse de remettre en cause les mesures restrictives prises par les gouverneurs des Etats.

Lire aussi: Le Brésil, l’effrayant nouveau foyer de la pandémie

La part des moins de 60 ans dans les décès liés au coronavirus, qui était de 19% début avril, est passée à 31% cette semaine, alors que le pays a franchi la barre des 1000 morts quotidiens pour la première fois mardi et que la courbe s’accélère. Le Brésil déplore officiellement 20 047 décès.

Le Ministère de la santé ne fournit pas d’informations sur la tranche d’âge des personnes infectées. Les chiffres officiels de cas confirmés sont largement sous-estimés, les spécialistes estimant qu’ils sont au moins 15 fois inférieurs à la réalité.

Moins de précautions

Selon les estimations du collectif de chercheurs Covid-19 Brasil, le pays compterait plus 3,6 millions de personnes infectées, contre quelque 310 000 selon le dernier bilan officiel. D’après ces projections du collectif, les deux tranches d’âge les plus contaminées seraient les 20-29 ans et 30-39 ans, avec plus de 580 000 cas chacune, soit deux fois plus que les 60-69 ans.

«Nous savons qu’il y a des formes différentes de coronavirus qui circulent dans le monde, mais aucune étude n’a montré jusqu’à présent qu’il est plus virulent chez les jeunes au Brésil», indique Patricia Canto, pneumologue de l’Ecole nationale de santé publique de la Fiocruz, institut de recherche de référence. «Mais les chiffres sont inquiétants parce qu’ils montrent que beaucoup de jeunes ne prennent pas les précautions nécessaires et s’exposent au virus, alors qu’ils risquent eux aussi d’être gravement atteints par la maladie», poursuit-elle. «Même si la plupart des jeunes adultes infectés n’ont pas besoin d’être hospitalisés, les services de santé sont d’autant plus saturés qu’ils ne reçoivent pas que des personnes âgées», renchérit Mauricio Sanchez.

Lire aussi: L’Amérique du Sud, le nouveau front de la pandémie

Pour ce chercheur, «la plupart de ceux qui ne respectent pas le confinement sortent de chez eux parce qu’ils n’ont pas le choix», une allusion aux millions de travailleurs pauvres dont les revenus dépendent exclusivement du secteur informel, comme les vendeurs ambulants. «Si le gouvernement avait mis en place une politique d’aide massive des personnes les plus vulnérables, peut-être que les gens resteraient davantage chez eux», poursuit-il.

Une allocation de 600 réais (environ 105 francs suisses) est prévue pour les travailleurs informels. Mais beaucoup d’entre eux ont eu du mal à s’inscrire et des foules se sont agglutinées pour affronter de longues files d’attente de plusieurs heures devant les succursales de la banque publique Caixa.

Comorbidités importantes

Pour Julio Croda, infectiologue de l’Université de Mato Grosso du Sud, les jeunes adultes pauvres encourent également plus de risques d’être gravement atteints par la maladie. «Beaucoup d’entre eux n’ont pas accès à une alimentation saine et présentent de nombreuses comorbidités importantes, comme l’obésité, l’hypertension ou le diabète», explique ce chercheur.

«Cela bat en brèche le discours de ceux qui prônent l’isolement vertical, qui consiste à ne confiner que les personnes âgées», ajoute cet ancien haut fonctionnaire du ministère de la Santé, qui a démissionné fin mars pour désaccord avec la politique suivie. L’isolement vertical est une des solutions évoquées par le président Bolsonaro pour défendre la reprise des activités économiques. «A partir du moment où Bolsonaro défend une ligne sans la moindre base scientifique, on peut dire qu’il met la population en péril», conclut-il.

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d’importantes communautés juives

France
2,041,293
Cas Confirmés
Belgium
537,871
Cas Confirmés
Canada
305,449
Cas Confirmés
Switzerland
269,974
Cas Confirmés
Israel
324,755
Cas Confirmés

Dernière mise à jour

Les initiatives pour des entreprises responsables et contre le matériel de guerre perdent du soutien

Selon les derniers sondages de la SSR et de Tamedia publiés mercredi, soit dix jours avant le scrutin du 29 novembre, l'initiative pour des...

Alysson qui a mis fin à ses jours avait aidé des patients Covid au CHR de Liège: «Si seulement elle avait téléphoné… On lui...

Liège Liège Actu Publié le mercredi 18 Novembre 2020 à 06h30Par Stefano Barattini La jeune barbière de 24 ans qui s’est donné la mort ce lundi était...

“Cela a fait rire toute la salle” : ces Français victimes de glottophobie, la discrimination par l'accent

C'est un entretien d'embauche qui lui est resté en travers de la gorge. Loan, 21 ans, a été pointée du doigt devant une vingtaine de...

INFO FRANCEINFO. Certains gels hydroalcooliques vendus en France sont dangereux car inefficaces

Après avoir mené une bataille sur les prix, la répression des fraudes s'attaque désormais à la qualité des solutions virucides. Des modèles, parfois vendus...

INFO FRANCEINFO. “Cars Macron” : l'activité des Blablabus ne reprendra pas avant le printemps prochain, annonce la direction

L'activité des Blablabus, des cars de transport longue distance souvent baptisés "cars Macron", ne reprendra pas avant le printemps prochain, a appris franceinfo auprès de...

Désignation polémique à Bruxelles: un chauffeur nommé directeur-logistique par la Haute fonctionnaire Viviane Scholliers pendant la crise Covid

Bruxelles Bruxelles Actu Publié le mercredi 18 Novembre 2020 à 05h55Par Zhen-Zhen Zveny La Haute fontionnaire Viviane Scholliers (cdH) a désigné un directeur-logistique pour la gestion des...

FAQ

Questions-Réponses

Qu’est-ce qu’un coronavirus ? Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez...

Quand et comment utiliser un masque ?

Quand utiliser un masque ? Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne...

En finir avec les idées reçues

FAIT ÉTABLI : Boire de l'alcool ne protège pas contre la COVID-19 et peut être dangereux Une consommation fréquente ou excessive d'alcool peut augmenter les...

Nouveau Coronavirus (2019-nCoV)

Sur ce site Web, vous trouverez des informations et des conseils de l'OMS concernant la flambée actuelle de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) qui...

Articles similaires

Les initiatives pour des entreprises responsables et contre le matériel de guerre perdent du soutien

Selon les derniers sondages de la SSR et de Tamedia publiés mercredi, soit dix...

Alysson qui a mis fin à ses jours avait aidé des patients Covid au CHR de Liège: «Si seulement elle avait téléphoné… On lui...

Liège Liège Actu Publié le mercredi 18 Novembre 2020 à 06h30Par Stefano Barattini La jeune barbière de...

“Cela a fait rire toute la salle” : ces Français victimes de glottophobie, la discrimination par l'accent

C'est un entretien d'embauche qui lui est resté en travers de la gorge. Loan,...

INFO FRANCEINFO. Certains gels hydroalcooliques vendus en France sont dangereux car inefficaces

Après avoir mené une bataille sur les prix, la répression des fraudes s'attaque désormais...

L' article original se trouve sur ce site