Origine du Covid: marché aux animaux ou fuite d’un laboratoire ?

Trois ans après le début de la pandémie, l’origine du Covid-19 fait toujours débat. Source animale naturelle ou fuite de laboratoire? On fait un point avec les éléments connus à ce jour.

Une pneumonie atypique de Wuhan

Le premier cas de Covid-19 est déclaré – officiellement – le 27 décembre 2019 par la Chine. Le premier patient décède des suites d’une mystérieuse «pneumonie atypique de Wuhan». C’est l’OMS qui donne le nom de Covid-19 au Sars-CoV-2.

Opacité chinoise

Dès le début de l’année 2020, la Chine se distingue par son opacité. Elle refuse d’ouvrir ses archives aux scientifiques étrangers qui le demandent et les chercheurs chinois ne publient aucune recherche scientifique sur ces premiers cas de «pneumonie». Depuis, il n’y a jamais eu d’enquête internationale et indépendante menée en Chine, à Wuhan ou auprès des laboratoires de la ville. D’ailleurs, «les bases de données des différents laboratoires de Wuhan ont été retirées d’internet dès 2020, il est désormais impossible de savoir si des virus proches du Sars-CoV-2 pourraient y être conservés», fait remarquer Le Figaro.

Le pangolin accusé à tort

Les premiers cas de Covid-19 sont liés à la fréquentation de marché de Wuhan. Un marché connu pour la vente d’animaux vivants. Le pangolin est accusé au début de l’épidémie comme étant l’hôte du virus avant de contaminer l’homme. A tort. le consensus scientifique s’accorde pour dire que le premier réservoir animal du virus est la chauve-souris, connue pour être une source de contamination de nouvelles maladies. « Mais il restera toujours à expliquer comment des virus de chauve-souris ont traversé les 2000 km qui les séparent de l’épicentre de l’épidémie, Wuhan», note le quotidien du bd Haussmann.

Et le laboratoire de virologie ?

La ville de Wuhan est aussi connue pour son Institut de virologie (WIV). D’ailleurs, la construction d’un de ses laboratoire a été financée par la France. Si de nombreux scientifiques s’accordent sur la piste naturelle animale, la responsabilité humaine n’est pas écartée. D’autant plus quand tous les fichiers de cet Institut de virologie demeurent inaccessibles…

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d'importantes communautés juives

France
30,513,713
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Belgium
4,211,511
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Canada
3,926,613
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Switzerland
3,708,891
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Israel
4,301,609
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am

Dernière mise à jour

FAQ

Articles similaires

« Astérix et Obélix, l’Empire du milieu », meilleur démarrage d’un film français depuis 15 ans

Par Toutatis, les Gaulois explosent tout sur leur passage. Le film Astérix et Obélix :...

COVID-19: les hospitalisations sont toujours en baisse, mais cinq décès s’ajoutent

MONTRÉAL — Les hospitalisations liées à la COVID-19 ont continué de diminuer dans les...

Réforme des retraites : « Ça n’est pas simple, mais indispensable »… Sur France 2, Elisabeth Borne persiste et signe

Sous la pression de mobilisations grandissantes contre sa réforme des retraites, la Première ministre...

Toulouse : Services fermés, temps d’attente rallongés, magistrats épuisés… La justice au bord du burn-out

« Ma justice va craquer ». Ce pourrait être le titre d’un film dont le scénario...