Streptocoque A | Hausse des infections graves au Québec

Dans le dernier mois, le Québec a noté une hausse inhabituelle d’infections invasives à streptocoque du groupe A, qui ont coûté la vie à deux bambins montréalais. Au même moment, plusieurs pays ont signalé une augmentation de ces infections chez les enfants. Pourquoi les cas sont-ils en hausse ? Doit-on s’inquiéter ? Survol de la situation en cinq questions.


Publié à 5h00

Qu’est-ce que le streptocoque du groupe A ?

C’est une bactérie qui circule chaque année au Québec et que l’on retrouve couramment dans la gorge ou sur la peau des individus. Environ une personne sur cinq en bonne santé sera porteuse de la maladie sans être malade. L’infection provoque généralement des maladies bénignes comme l’amygdalite, la pharyngite et la scarlatine.

Toutefois, certaines personnes développeront une infection grave, dite invasive. Au Québec, uniquement ces cas graves sont répertoriés. Ces infections peuvent entraîner des « méningites, des pneumonies et des chocs toxiques », énumère la cheffe médicale, prévention et contrôle des maladies infectieuses, à la Direction régionale de santé publique de Montréal, la Dre Geneviève Bergeron. La bactérie peut également s’introduire sous la peau, ce qui cause l’infection communément appelée « bactérie mangeuse de chair ».

Que se passe-t-il au Québec… et ailleurs dans le monde ?

Dans les deux dernières semaines, 34 cas d’infections invasives à streptocoque du groupe A ont été enregistrés au Québec. Il s’agit d’un nombre de cas plus élevé qu’à l’habitude pour ce moment-ci de l’année, a indiqué la porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux, Marjorie Larouche.

Par ailleurs, quatre enfants montréalais de 2 ans et moins ont développé une infection invasive depuis la mi-novembre. Deux d’entre eux sont morts des complications de la maladie. Il s’agit d’une hausse des infections dans la métropole, puisque dans les cinq dernières années, on notait plutôt entre 0 et 1 cas pendant cette période.

Dans les dernières semaines, plusieurs pays, comme la France, l’Irlande, les Pays-Bas, la Suède et le Royaume-Uni, ont également signalé une hausse des infections invasives, selon l’Organisation mondiale de la santé. Au Royaume-Uni, au moins 19 enfants sont morts de complications de la maladie.

Pourquoi les infections sont-elles en hausse ?

Selon le DChristos Karatzios, infectiologue pédiatrique à l’Hôpital de Montréal pour enfants, cette hausse est probablement attribuable aux nombreux virus respiratoires qui circulaient cet automne. En effet, les virus respiratoires, dont la grippe, augmentent les risques de développer une infection invasive à streptocoque A.

Puisque la vague de la grippe et des infections respiratoires a monté en flèche, statistiquement, c’est normal qu’il y ait plus d’infections [à streptocoque].

Le DChristos Karatzios, infectiologue pédiatrique à l’Hôpital de Montréal pour enfants

La Dre Bergeron ajoute que certaines cohortes d’enfants n’ont pas été autant exposées qu’à l’habitude à la bactérie pendant la pandémie, où les contacts étaient réduits. On voit donc possiblement un « effet de rattrapage pandémique », résume la spécialiste.

Doit-on s’inquiéter ?

« On ne veut pas que le monde panique, mais il faut rester vigilant », répond le DKaratzios. « Ça demeure une infection qui est commune, qui souvent n’a pas de conséquences fâcheuses et qui peut être traitée avec des antibiotiques. Les infections graves demeurent très rares », renchérit la Dre Bergeron.

Au Québec, les traitements d’antibiotiques utilisés pour lutter contre ces infections sont toujours en quantité suffisante malgré la forte demande, soutient Hugues Mousseau, directeur général de l’Association québécoise des distributeurs en médicaments (AQDP). L’amoxicilline en suspension, pour les enfants, se fait rare, mais le format en capsules demeure disponible en bonne quantité pour le moment au Québec, indique-t-il.

Comment se protéger contre le streptocoque ?

La bactérie se transmet généralement en contact avec des gouttelettes du nez ou de la gorge des personnes atteintes de l’infection grave ou par contact avec des plaies cutanées infectées. Pour limiter sa transmission, le port du masque dans les endroits achalandés et l’isolement lorsqu’une personne a des symptômes sont suggérés, dit la Dre Bergeron.

Par ailleurs, puisque la grippe augmente les risques de développer une infection grave, le DKaratzios rappelle que la vaccination contre l’influenza peut être un moyen de limiter les infections. Le vaccin est offert gratuitement aux personnes âgées de 6 mois et plus au Québec. « Tout le monde de 6 mois et plus devrait être vacciné », dit-il.

Si les enfants présentent des symptômes graves, comme de la fièvre, des difficultés respiratoires, des maux de tête importants et des plaies douloureuses, la Dre Bergeron invite les parents à contacter le 811. Si l’enfant a aussi de la diarrhée, des vomissements et des éruptions cutanées, les parents devraient se rendre directement aux urgences, dit le DKaratzios.

En savoir plus

  • 344
    Nombre d’infections invasives à streptocoque du groupe A enregistrées au Québec en 2022 en date du 17 décembre.

    Source : ministère de la Santé et des Services sociaux

    16
    Nombre de personnes mortes d’une infection invasive à streptocoque du groupe A au Québec en 2022 en date du 17 décembre. Moins de cinq d’entre elles étaient des enfants.

    Source : ministère de la Santé et des Services sociaux

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d'importantes communautés juives

France
30,513,713
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Belgium
4,211,511
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Canada
3,926,613
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Switzerland
3,708,891
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am
Israel
4,301,609
Cas Confirmés
Updated on June 27, 2022 12:44 am

Dernière mise à jour

FAQ

Articles similaires

« Astérix et Obélix, l’Empire du milieu », meilleur démarrage d’un film français depuis 15 ans

Par Toutatis, les Gaulois explosent tout sur leur passage. Le film Astérix et Obélix :...

COVID-19: les hospitalisations sont toujours en baisse, mais cinq décès s’ajoutent

MONTRÉAL — Les hospitalisations liées à la COVID-19 ont continué de diminuer dans les...

Réforme des retraites : « Ça n’est pas simple, mais indispensable »… Sur France 2, Elisabeth Borne persiste et signe

Sous la pression de mobilisations grandissantes contre sa réforme des retraites, la Première ministre...

Toulouse : Services fermés, temps d’attente rallongés, magistrats épuisés… La justice au bord du burn-out

« Ma justice va craquer ». Ce pourrait être le titre d’un film dont le scénario...