Verveine, une tisane qui décape

Elle a l’odeur doucereuse et rassurante de l’enfance, de fins de repas sur un canapé un peu défoncé, de plénitude familière. Ça, c’est pour la tisane. Verveine la musicienne, elle, a tout d’une infusion des extrêmes. Ceux qui ont goûté à sa pop électro, à ses nappes chimiques dans de précédents EP, ou sur la scène du Club Tent à Paléo en 2014 en ont encore le goût acide sur la langue.

Forte d’un prix de la Fondation Suisa en 2017, passée par l’accélérateur de talents franco-suisses qu’est l’Opération Iceberg, Verveine fait partie de ces jeunes Romands qui sentent bon l’audace. Et il est temps de s’en resservir une tasse: après cinq ans d’absence, la Veveysanne est de retour avec son premier album studio, Hotdrama, sorti au début du mois. Un cocktail saisissant de voix et de machines qu’elle présente cet automne dans une série de concerts, à commencer par le festival Label Suisse le 18 septembre.

Lire aussi:  Label Suisse brave le vent du covid

Monde souterrain

Sur une terrasse, devant un café matinal (l’eau chaude, ce sera pour plus tard), on se rassure: Joell Nicolas, de son vrai nom, est un peu moins intimidante que ses sons. Carré flou, sourire légèrement farouche, cette toute jeune trentenaire raconte entre deux rayons de soleil l’aventure Verveine, projet solo né en 2013… autour d’un piano.

Car c’est d’abord à travers cet instrument que Joell satisfait, enfant, son appétit d’explorations mélodiques. «J’étais moins sensible à la technique qu’à l’harmonique, qu’à l’enchaînement d’accords construisant une narration.» Un rapport viscéral, quasi obsessionnel, à la musique que viendront nourrir des influences éclectiques: après les divas pop des nineties (Whitney Houston et Mariah Carey en tête), elle plonge dans le rock alternatif écouté par ses aînés. «A 12 ans, j’ai découvert un monde inconnu, souterrain, des choses plus tordues. J’ai compris que la musique, c’était infini.»

Ado, Joell passe par l’incontournable case piano-voix dans des groupes amateurs mais ce qui l’obsède désormais, c’est la quête du son. Creuser la note, l’infléchir, l’emmener ailleurs. A Berlin, elle finit de s’acoquiner avec les musiques de l’extrême, de l’étrange. Le clavier seul ne suffit plus: pour élargir sa palette, elle lui associera la technologie – des synthés analogiques, numériques, moduleurs, des boîtes à rythmes et à effets.

Couleurs de la capitale

C’est décidé: Verveine (là encore, c’est la sonorité qu’elle aime) lâche son bachelor en musicologie et histoire, des «trucs normaux, quoi», pour entamer ses aventures musicales. Après un squelette au piano, elle passe des heures à son «cockpit», bidouillant les boutons jusqu’à trouver le timbre, la tension parfaite. «C’est un autre niveau d’expression que le toucher, le forte ou le pianissimo. J’essaie de tordre cette matière ultra-étirable qu’est le son pour voir où il va, ce que je peux en faire. C’est un peu comme entrer dans un vortex.»

D’où s’échappent des volutes électroniques planantes, des rythmes obsédants. Elle-même est friande de ces bandes-sons qui ont la froideur des machines, comme les compositions de Ben Frost, Australien connu pour avoir habillé la série Netflix Dark de ces nappes qui gobent l’espace. Mais Verveine donne aussi de la voix, profonde et franche, son deuxième instrument de prédilection.

Après des premiers EP et une tournée européenne, la Veveysanne s’exile cinq ans à Bruxelles pour composer son premier album. Une longue introspection teintée des couleurs de la capitale. «Pour quelqu’un qui a grandi au bord du Léman, on se sent tout à coup un peu inadapté. On est confronté à plus de précarité et moins d’innocence. Je pense que le côté frontal, violent de mon album vient aussi de là.»

Défier la pop

Hotdrama a en effet tout d’une claque. Des vagues déferlantes, dissonantes, souvent inquiétantes. Mêlés à cette énergie sourde, des mots énigmatiques qui parlent de corps et d’esprits désorientés. Une écriture qu’on pourrait qualifier d’expérimentale, de cérébrale même… histoire de bien déboussoler les oreilles. «Je n’aime pas quand la musique est confortable. L’album n’est pas du genre simplissime: je conseille de commencer par l’écouter deux fois. Seul, et fort!»

Exigeant, Hotdrama n’en est pas moins cohérent et lisible. Avec des passages plus mélodiques (dans le single Shelter) et quelques respirations, comme l’orchestral Golden Hour, composé par le percussionniste vaudois Christophe Calpini, ou Volcano Sitter, balade dominée par la chaleur du piano. Un point de friction rusé qui sert l’ambition de Verveine: sortir la pop de sa paresse, la pousser dans ses retranchements.

Son modèle? Björk, «une méga-star avec un fan-club de malade mais qui ne fait pas une musique fondamentalement grand public. Elle invite à digérer des sons moins communs», rappelle l’artiste. Qui espère elle aussi rompre la monotonie jusque sur scène, en jouant sur les ruptures et les vides.  Cheffe de son orchestre de machines, l’artiste compte sur le sound system des salles pour immerger encore davantage le public. Et l’invite à se mettre en danger, les yeux fermés.


Hotdrama (VRVN Records), 2020. En concert le 18 septembre à 23h sur la place Centrale de Lausanne dans le cadre du festival Label Suisse. Puis le 20 novembre à L’Amalgame, à Yverdon-les-Bains, avec Buvette.

L' article original se trouve sur ce site

Share

Pays où se trouve d’importantes communautés juives

France
552,421
Cas Confirmés
Belgium
110,976
Cas Confirmés
Canada
152,717
Cas Confirmés
Switzerland
51,864
Cas Confirmés
Israel
217,899
Cas Confirmés

Dernière mise à jour

Sophie Wilmès à l’ONU: «Nous n’avons pas d’autre choix que d’unir nos forces, quitte à repenser les évidences voire à changer nos paradigmes»

« Aucun des défis communs (…) ne peut être abordé dans l’isolement. Aucun de ces problèmes complexes n’a de solutions simples », a-t-elle affirmé lors d’un...

Coronavirus: fin de quarantaine pour 15 chefs scouts après un deuxième test négatif

Les 15 chefs scouts de Nederokkerzeel (Brabant flamand), qui avaient été placés en quarantaine après la contamination par le coronavirus de l’un d’entre eux,...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’informations «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique, Geert Molenberghs, a dénoncé, samedi lors d’une conférence scientifique de...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’information «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique, Geert Molenberghs, a dénoncé, samedi lors d’une conférence scientifique de...

Etats-Unis : six choses à savoir sur Amy Coney Barrett, choisie par Donald Trump pour remplacer Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême

Donald Trump a choisi cette juge fédérale et universitaire âgée de 48 ans, "fidèle catholique" opposée au droit à l'avortement, pour remplacer la doyenne...

Coronavirus à Paris : Les gymnases finalement ouverts aux mineurs en club amateur

Coronavirus à Paris : Les gymnases finalement ouverts aux mineurs en club amateur — CanvaFinalement ils auront le droit de pousser la porte de la...

FAQ

Questions-Réponses

Qu’est-ce qu’un coronavirus ? Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez...

Quand et comment utiliser un masque ?

Quand utiliser un masque ? Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne...

En finir avec les idées reçues

FAIT ÉTABLI : Boire de l'alcool ne protège pas contre la COVID-19 et peut être dangereux Une consommation fréquente ou excessive d'alcool peut augmenter les...

Nouveau Coronavirus (2019-nCoV)

Sur ce site Web, vous trouverez des informations et des conseils de l'OMS concernant la flambée actuelle de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) qui...

Articles similaires

Coronavirus: fin de quarantaine pour 15 chefs scouts après un deuxième test négatif

Les 15 chefs scouts de Nederokkerzeel (Brabant flamand), qui avaient été placés en quarantaine...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’informations «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique,...

Coronavirus: un expert dénonce le manque d’information «cruciales» sur les voyageurs de retour

Actualité Coronavirus Publié le samedi 26 Septembre 2020 à 23h45Par Sudinfo avec Belga Le professeur en biostatistique,...

L' article original se trouve sur ce site